Messages   Leave a comment

Les messages, locutions & visions-2

Retour à la page principale

Menu du site ‘Mission de sainte Anne’


 

39-peinture-de-la-grande-vision-b

Peinture illustrant Jésus, sainte Anne et Marie dans la Grande Vision du 13 octobre 1991. 

Note: Ne prenez pas un téléphone pour lire le texte ci-dessous, parce que le texte est souvent en blanc sur fond bleu comme ici, et que sur le téléphone, ce sera blanc sur fond blanc… La présentation diffère beaucoup. Un écran large de bureau est beaucoup plus commode pour la lecture qu’un téléphone !

Voir texte complet de la vision et du message de Jésus, plus bas dans cette page.

Messages et visions de sainte Anne-3

Document PDF de 71 pages (1951-2011): Voir dans la page Présentation. Cliquez ici

Pour le document PDF du livre ‘Le Cri de Marie’ publié en 2009, le lien est aussi dans la Page Présentation, voir juste sous l’illustration du livre.  Note: L’édition papier est épuisée depuis 2014.


Chez Mme Coulombe, le 10 Novembre 2000

Colette nous lit tous les messages de sainte Anne jusqu’en 2000. Voir aussi les vidéos du 20 & 27 octobre 2000 & celui du 8 Mars 2002. Vous irez voir dans les pages respectives 2000 & 2002.

Page de l’année 2000: Cliquez ici

Page de l’année 2002: Cliquez ici

Bien que le document texte soit aussi disponible, la forme vidéo est complémentaire au texte.

Visions, messages & locutions, en date du 10 Novembre 2000:

2000-11-10 A  2000-11-10 B

Colette nous présente une série de photos et d’images au début, puis présente les écrits de ses messages, locutions et visions allant du début de la mission jusqu’à la date de ce vidéo. Un peu plus de 4h30min de vidéo réparti en 7 sections.  Bonne écoute !

Vidéo-1   Vidéo-2   Vidéo-3    Vidéo-4    Vidéo-5   Vidéo-6   Vidéo-7

ou en Audio MP3 si vous préférez:  Cliquez ici

Et voici le Grand message de sainte Anne. Colette en parle dans un vidéo du 26 Avril 1999.   Cliquez ici

(Transcription mot-à-mot)

« Le grand message de sainte Anne, c’est surtout dire à ses petits-enfants qu’elle veut les reconduire dans le cœur de Papa Bon Dieu par les commandements de Dieu qui sont notre passeport pour le Ciel. On n’entre pas au Ciel sans les commandements de Dieu. Personne ne peut les ôter. Personne ne peut les remplacer. Il n’y a rien qui remplace les commandements de Dieu. Les béatitudes complètent les commandements de Dieu, mais ne les remplaceront jamais. Puis ensuite elle a dit; Les sacrements. Elle a insisté pour le sacrement du pardon qui guérit l’âme spirituellement, et le corps souvent. Il ne faut pas avoir peur, c’est Jésus qui est là. Et ensuite elle a dit; La doctrine de l’Église, la nourriture spirituelle que ça nous prend, autrement que ça, on va tomber, on va mourir si on n’a pas de nourriture. Et la doctrine de l’Église, elle a dit; La seule Église que Jésus-Christ mon petit fils a fondé. Les autres églises, on doit respecter nos frères et nos sœurs, mais ce sont des hommes qui ont fondé ça pour toutes sortes de raisons différentes qu’on ne sait pas. Et ensuite elle a dit; Se convertir. C’est pas seulement aller à la messe à tous les jours, le dimanche et tout ça. C’est se corriger de ses défauts, et devenir des saints. Devenir des saints; on ne devient pas des saints sans la souffrance et sans la croix, c’est impossible. Jamais je n’ai vu un saint monter au Ciel sans souffrir, je n’en connais pas.

Le monde ont peur, mais ils ont peut-être moins peur de faire le péché. Mais quand c’est le temps d’aller le dire à Jésus; Je te demande pardon. Bien là, ça leur coûte. Ça prend de l’humilité. Il faut laisser l’orgueil de côté. Grand-maman m’a dit que le monde vont se perdre par l’orgueil. C’est grave ! »

——————————–


13 octobre 1991

Vision de Jésus, Marie et sainte Anne pendant plus de deux heures.

C’était la première grande vision après deux mois de silence avec le ciel. Je pensais que c’était fini avec la bonne grand-maman sainte Anne. Je pensais que c’était fini. Je me sentais libérée de ce fardeau, je dirais de cette responsabilité. C’était si lourd sur mes épaules. C’était un Dimanche, voici que vers 2h10 AM, je vois Jésus accompagné de sainte Anne et ensuite de la Vierge Marie. À la demande de Jésus, Marie me chanta un Ave Maria du ciel pendant sept fois. Elle est venue me chanter les deux couplets trois ans après. J’étais en Floride sur le balcon de mon appartement. Elle a donné un couplet pour sa mère par respect pour la mission de sa mère. Cette vision du 13 octobre dura plus de deux heures. Il y a eu un message pour les prêtres, un pour les parents et un pour les jeunes. Jésus m’a donné un message de miséricorde et de justice. Quelles merveilles, ils sont venus trois pour me dire de faire cette mission, que de choses se sont accomplies depuis ce bouleversement dans tout mon être.


 

message important

La grande vision & le message de Jésus du 13 octobre 1991-b

 7 Juin 2017 (189)e

 Ville de Québec & fleuve St-Laurent, de Lévis. Photo du 7 Juin 2017.

    Vers 2h10 AM, je me suis réveillée par un bonjour de la voix d’un homme. Au moment de fermer les yeux, un cadre s’ouvre devant moi et je vois Jésus accompagné de sa grand-mère sainte Anne, c’est un Dieu qui est venu me parler, sa puissance est infinie. Il m’a transporté sur le fleuve St-Laurent dans une barque. Il était à trois pieds de moi. Il m’a demandé de m’asseoir et Il m’a dit: «Colette, les enfants vivent dans un état de péché grave sur la Terre. Va leur dire.»

    Mon rôle de Jean-Baptiste commençait à s’inscrire dans mon cœur. Je le regardais. Je me sentais assommée par cette grande responsabilité. C’était comme une bombe qui me tombait sur la tête. Je pouvais penser quand même, je me disais: «s’Il pense que je vais aller raconter tout cela, je ne suis pas un prêtre, ce n’est pas mon travail d’aller prêcher pour la conversion des gens.» Il était debout près de moi. Il mesure six pied, habillé en blanc, malgré sa sévérité, Il était si beau, il fallait que j’écoute. J’étais en adoration devant Lui, je n’avais pas peur.

  Il m’a dit: «Je te donne un message pour les prêtres.» ( Ce message est réservé et dévoilé aux prêtres seulement.)

(Depuis l’automne 2015, le message pour les prêtres est présenté ouvertement. Voir plus bas dans la page.)

    Je leur donne quand ils me le demandent. Pendant une demi-heure, Il m’a parlé des prêtres qu’il choisit lui-même. Ils doivent enseigner la parole de Dieu, ils sont responsables des âmes. Un prêtre, c’est important; ils ont le pouvoir de faire descendre Jésus bien vivant sur l’autel. Ils ont aussi le pouvoir de nous envoyer au Ciel par le sacrement du pardon. Vous devez courir au confessionnal pour recevoir la miséricorde de Dieu pour être en état de grâce. Jésus a payé de sa vie pour nous ouvrir les portes du Ciel. Aidez vos prêtres par vos prières. Pour ceux qui perdent leurs routes, redoublez de prières. Ils sont faits pour faire des saints. Jésus veut tous les avoir avec Lui au Paradis dans un lieu spécial. Ils sont prêtres pour l’éternité.

    Ensuite, Il m’a parlé des parents, de nous autres, j’étais encore plus attentive, voici le message: «Va dire aux parents et aux grands-parents de se dépêcher de récupérer leurs enfants parce que je m’en viens avec mon cœur d’infinie miséricorde et mon infinie justice. Colette, qu’est ce que j’ai fait sur la Terre? Écoute-moi bien.» Je le regardais, j’étais en extase. Je voyais son regard, ses yeux brillaient. Il était sérieux. Il me dit: «J’ai fondé mon Église. J’ai ressuscité les morts. J’ai guéri des malades, des infirmes. J’ai enseigné les commandements de mon Père. J’ai parlé des béatitudes et nourri des foules par ma parole. J’ai sorti les vendeurs du temple et j’ai enseigné en disant la vérité et les gens ne m’ont pas cru. Ils m’ont crucifié. Mon prophète Jean-Baptiste a crié la vérité. Il a préparé la venue de l’agneau. Il a baptisé tous ceux et celles qui désiraient devenir de vrais enfants de Dieu. Il a voulu convertir les gens. Il a même dit à Hérode qu’il n’avait pas le droit de vivre avec sa belle-sœur Hérodiade et qu’il était en adultère! Qu’est ce qu’ils lui ont fait ? Ils lui ont coupé la tête.»

    Quel drame! Je pensais à tout ce qu’Il me disait en réfléchissant et je me disais: «si je dis la vérité comme Jean-Baptiste, que vont-ils me couper?» J’avais déjà pris la décision de ne rien dire, j’avais peur de me faire arrêter, de me faire persécuter. Je comprenais que c’était aussi mon devoir d’apôtre d’aller enseigner ce qu’il faut faire pour être sauvé. Il y a aussi dans la parole de Dieu, la correction fraternelle. C’est une grande charité aussi envers nos frères et nos sœurs de leur apprendre ce qui est important pour vivre en harmonie avec les âmes mises sur notre route. La vie spirituelle nous prépare à la vie éternelle et surtout Jésus lui-même qui est venu me le demander, me le dire, il nous aime tellement. Il a continué à me parler: «Nous vous avons fait confiance en vous confiant la responsabilité de bien élever vos enfants. Le Père vous a prêté ses enfants qu’Il a créés pour sa gloire. Il s’est servi du corps de la femme et de l’homme pour créer ces âmes et beaucoup de parents les ont laissés à la dérive, à l’indifférence. Vous les avez laissé pécher sous votre toit par peur de les déranger, de les brimer. Vous aviez peur de perdre leur amitié. Même si vous perdez l’amitié de vos enfants, jamais vous ne perdrez la mienne. J’envoie ma Mère sur la Terre pour vous dire de vous convertir et maintenant je permets à ma grand-mère de venir vous faire comprendre notre amour. Ma miséricorde est infinie. Il faut vous purifier. Je vous ai tout donné, tout ce qu’il faut pour votre bonheur éternel. J’ai même donné mon sang sur la Croix pour vous ouvrir les portes de la Maison du Père. Vous demeurez dans la tiédeur. Vivez de l’évangile, les commandements de Dieu, les sacrements. Je me donne tout entier dans l’Eucharistie pour que votre âme vive éternellement. Les enfants, les jeunes dites-leur la vérité, semez la bonne nouvelle, ne changez pas un mot de la Parole. Rien de souillé n’entrera dans le royaume de Dieu. Aussi, si vous parlez de Moi sur la Terre, je parlerai de vous à mon Père qui est dans les cieux. Soyez parfait comme mon Père Céleste est parfait. Si vous connaissez le bien et que vous ne le faites pas, vous êtes coupables de péché.»

    Comme je pensais que les gens priaient beaucoup et que l’on faisait des jeûnes, des sacrifices, cela va peut-être retarder la purification de la Terre, les dangers, les événements annoncés, etc. Jésus m’a dit: « Regarde la façon que je dois secouer la Terre, mon peuple m’a oublié! Quand j’étais sur la Terre, je faisais des miracles, les gens pensaient que j’étais un magicien même si je revenais sur la Terre, on me crucifierait encore.»

 

   J’ai vu la purification de la Terre, je ne peux pas en parler en détail, ça pourrait faire peur. Il a dit: «Ne me touche pas» J’ai ouvert les yeux et j’ai perdu la vision. Je voulais revoir Grand-maman sainte Anne qui accompagnait Jésus. J’ai revu la vision de Jésus de la Miséricorde, Il me dit: «Pour te remercier d’avoir dit Oui et à cause de ton humilité et de ton obéissance, je vais faire venir Maman. Elle va te chanter un Ave Maria sept fois.» Il a levé son bras, Maman Marie est arrivée comme sur un nuage. Elle était habillée de bleu ciel, souliers dorés avec une petite boucle rose dessus. Elle avait environ 17 ans. Elle était si belle, cheveux courts et noirs avec un voile bleu sur la tête. Elle ressemble à son père Joachim tandis que Jésus ressemble à sa grand-mère. Je n’ai pas de mot pour décrire cette grande vision. Quand Marie m’a chanté l’Ave Maria, je n’ai pas reçu les couplets. Trois ans plus tard, Elle m’a donné un couplet et un deuxième pour sa mère par respect pour la mission de sa maman. Une vision, les yeux sont fermés, on voit avec le cœur, c’est réel. Une apparition, c’est avec les yeux du corps. J’étais à deux places à la fois, je ne me pose plus de questions mais je crois à la puissance de Dieu. Il ne faut pas avoir peur de tout cela, ces événements, personne ne sait quand cela va se produire. Il n’y a pas de date, les deux mères de Jésus étaient voilées. C’est rassurant, c’est ravissant de voir leur présence. Grand-maman sainte Anne a comme 50 ans, grande, élégante, cheveux châtains, habillée de rose, les yeux bruns. Jésus ressemble à sa grand-mère. Voici le message pour les jeunes, c’est de les aimer assez fort pour leur dire la vérité surtout ce qu’il faut faire pour aller au Ciel.

    Il a dit: «Beaucoup de parents gâtent leurs enfants dans les caprices. Je viendrai vous chercher comme un voleur. Soyez prêts, vous ne savez pas l’heure et le jour que je vous appellerai à Moi. Les jeunes veulent suivre la mode, ils cherchent un bonheur éphémère dans le sexe, la drogue, le péché. Ils ne sont pas à mon écoute. Ils ne prennent plus le temps de réfléchir, d’autres vivent en concubinage dans le péché grave, l’adultère, la débauche, l’hypocrisie, l’orgueil et les commandements de Dieu et les sacrements sont mis de coté. Personne n’en parle. Malheur à ceux et celles qui scandalisent un seul de mes petits-enfants; si votre œil vous fait péché arrachez-le, si votre main vous fait pécher, coupez-la et jetez-la. Vous êtes mieux d’entrer au Ciel manchot que de perdre votre éternité! Pourtant je suis si proche de vous tous.»

    Dès que les gens ont un obstacle. Ils se découragent et parfois ils se suicident. Ils ont besoin d’enseignements sur la Parole, sur l’Évangile, la miséricorde de Dieu et la justice. Les gens ont même oublié la foi, l’espérance, la prière, la pratique religieuse, le goût d’aimer Jésus et l’amour vrai et sincère de notre Père du Ciel.

    «Je suis là où mes enfants me cherchent. Certains me consolent par leur conduite, leur cœur est tourné vers Moi. J’aime tous les enfants de la Terre, c’est le péché que je n’accepte pas. Je suis venu pour les brebis perdues. Priez pour les cœurs afin qu’ils reçoivent des lumières nécessaires pour revenir à de meilleurs sentiments.»

    Il faut que les jeunes apprennent à connaître Dieu par sa parole divine. Il faut leur expliquer le respect du corps. Autrement, ils vont tout perdre, même le salut éternel. Beaucoup trop de gens scandalisent les enfants.

 


Sacré Coeur de Jésus  Message de Jésus pour les prêtres 1991-10-13

MESSAGE DE JÉSUS pour les prêtres. 1991-10-13

« Ils doivent recommencer à expliquer les commandements de Dieu, et aussi les sacrements: surtout le PARDON ET L’EUCHARISTIE.

Alors que les enfants vivent dans le péché, beaucoup de prêtres sont dans le tiédeur et le démon les tente de différentes façons. Ils ne m’aiment pas assez avec leur coeur. Ils se découragent et la solitude leur pèse parce qu’ils oublient de me parler.

J’aimerais qu’ils soient plus fervents et qu’ils prient.

Je veux qu’ils disent la vérité aux chrétiens, qu’ils n’aient pas peur de perdre leurs amis, je suis là pour les soutenir. JE LES AI CHOISIS et va leur dire que je les aime tellement. »


 

Extrait du livre: Le Troisième Secret de Fatima

Les pages ci-dessous proviennent du livre Le Troisième Secret de Fatima, de Daniel Réju, publié en 1981. Notez que même Mgr Corrado Balducci en cita quelques extraits sur France 2 le 27 décembre 1995 ! On disait alors à la télévision; Le Troisième Secret de Fatima enfin révélé ! Puis en juin 2000, le Vatican présenta autre chose… Mais le message ci-dessous ressemble beaucoup au message de La Salette (1846) et de Akita (1973). Ce message de Fatima date du 13 octobre 1917, ayant été donné à Lucie immédiatement après le Miracle du Soleil devant 70,000 témoins :

p-173 p-174 p-175

Puis une autre version, presque identique:

p-177 p-178 p-179

(Transcription des pages 177, 178 & 179)

TROISIÈME PARTIE DU SECRET SELON LE CENTRE MARIAL

     Il s’agit seulement d’un extrait diffusé par sa Sainteté le pape Paul VI et confirmé par Mgr l’évêque de Fatima, comme étant un « fidèle mais pâle reflet du secret effrayant renfermé au Vatican ».

    « C’était le 13 octobre. Ce jour-là, la Sainte Vierge s’est montrée pour la dernière fois aux petits voyants Jacinte, François et Lucie à la fin d’une série de six apparitions en tout. Après la manifestation du miracle solaire, la Mère de Dieu révéla à Lucie un message spécial dans lequel il est dit notamment :

    « Ne t’inquiète pas, chère enfant, Je suis la Mère de Dieu qui te parle et qui te prie de proclamer, en mon nom, le message suivant au monde entier. Tu t’attireras, ce faisant, de fortes hostilités. Écoute et retiens bien ce que Je te dis :

    « Les hommes doivent devenir meilleurs. Ils doivent implorer la rémission des péchés qu’ils ont commis et qu’ils continuent de commettre. Tu me demandes un signe miraculeux, afin que tous comprennent mes paroles, que, par toi, j’adresse à l’humanité. Ce miracle, tu viens de le voir à l’instant. C’était le grand miracle du soleil! Tous l’ont vu, croyants et incroyants, paysans et citadins, savants et journalistes, laïcs et prêtres. Et maintenant proclame en mon nom :

    « SUR TOUTE L’HUMANITÉ VIENDRA UN GRAND CHÂTIMENT, pas aujourd’hui, ni même demain, mais dans la DEUXIÈME MOITIÉ DU VINGTIÈME SIÈCLE. Ce que J’ai fait connaître à la Salette par les enfants Mélanie et Maximin, Je le répète aujourd’hui devant toi. L’humanité n’a pas évolué comme Dieu l’attendait. L’humanité a été sacrilège et elle foule aux pieds les dons qu’elle a reçus.

    « L’ordre ne règne plus nulle part, même aux postes les plus élevés, c’est Satan qui gouverne et décide de la marche des affaires. Il saura même s’introduire jusqu’aux plus hauts sommets de l’Église. Il réussira à semer la confusion dans l’esprit des grands savants qui inventent des armes avec lesquelles on peut détruire la moitié de l’humanité en quelques minutes. Il soumettra les puissants des peuples à son emprise et les amènera à fabriquer des armes en masse. Si l’humanité ne s’en défend pas, je serai forcée de laisser tomber le bras de mon fils. Si ceux qui sont à la tête du monde et de l’Église ne s’opposent pas à ces agissements, c’est Moi qui le ferai et Je prierai Mon Père de faire venir Sa Justice sur les hommes.

    « C’est alors que Dieu punira les hommes plus durement et plus sévèrement qu’Il ne les a punis par le déluge, et les GRANDS ET LES PUISSANTS Y PÉRIRONT tout autant que les petits et les faibles.

    « Mais aussi, IL VIENDRA POUR L’ÉGLISE UN TEMPS DES PLUS DURES ÉPREUVES. Des cardinaux seront contre des cardinaux et des évêques contre des évêques. Satan se mettra au milieu de leurs rangs. À Rome aussi il y aura de grands changements. Ce qui est pourri tombe et ce qui tombe ne pourra être maintenu. L’Église sera obscurcie et le monde plongé dans le désarroi.

    « LA GRANDE, GRANDE GUERRE SURVIENDRA DANS LA DEUXIÈME MOITIÉ DU VINGTIÈME SIÈCLE. Du feu et de la fumée tomberont alors du ciel et les eaux des océans se transformeront en vapeur, crachant leur écume vers le ciel, et tout ce qui est debout se renversera. Et des MILLIONS ET D’AUTRES MILLIONS D’HOMMES PERDRONT LA VIE D’UNE HEURE A L’AUTRE, et ceux qui vivront encore à ce moment-là envieront ceux qui sont morts. Il y aura tribulation partout où l’on porte le regard et misère sur toute la terre et désolation en tous pays. Le temps se rapproche toujours plus, l’abîme s’approfondit toujours plus et il n’y a plus d’issue, les bons mourront avec les mauvais, les grands avec les petits, les princes de l’Église avec leurs fidèles, les souverains du monde avec leurs peuples; partout règnera la mort élevée à son triomphe par des hommes égarés et par des valets de Satan qui seront alors les seuls souverains sur terre.

    « Ce sera un temps qu’aucun roi ni empereur, AUCUN CARDINAL NI ÉVÊQUE n’attend et il viendra quand même selon le dessein de mon Père pour punir et venger. Plus tard cependant, lorsque ceux qui survivront à tout seront encore en vie, on invoquera de nouveau Dieu et sa magnificence, et l’on servira de nouveau Dieu comme naguère lorsque le monde n’était pas encore aussi corrompu. J’appelle tous les vrais imitateurs de mon Fils Jésus-Christ, tous les vrais chrétiens et les apôtres des derniers temps! Le temps des temps vient et la fin des fins, si l’humanité ne se convertit pas et si cette conversion ne vient pas d’en haut, des dirigeants du monde et des dirigeants de l’Église. Mais malheur si cette conversion ne vient pas et si tout reste tel que c’est, oui, si tout devient pire encore. Va, mon enfant, et proclame-le! Je me tiendrai pour cela toujours à tes côtés en t’aidant. »

————————————————————–

 

    Dans l’œuvre de Sœur de la Nativité – Jeanne Le Royer, Tome-4, les pages 125 & 126 éclairent beaucoup sur la question de la Grande, grande guerre qui devait tomber dans la 2′ moitié du 20′ siècle, la réponse s’y trouve ! Le pape Jean-Paul II était heureux de voir que l’humanité était arrivée saine et sauve à l’an 2000, mais c’est vite oublier ce qu’en disait Jeanne Le Royer. Notez que Jeanne le Royer a vécu de 1731 à 1798. Ce livre a été publié il y a 200 ans !

Soeur-de-la-Nativité-p_125 Soeur-de-la-Nativité-p_126

(Extrait du texte)

«Malheur ! Malheur ! Malheur au dernier siècle !

    Voici ce que Dieu voulut bien me faire voir dans sa Lumière. Je commençai à regarder dans la lumière de Dieu, le siècle qui doit commencer en 1800 ; je vis par cette lumière que le jugement n’y était pas, et que ce ne serait pas le dernier siècle. Je considérai, à la faveur de cette même lumière, le siècle de 1900, jusque vers la fin, pour voir positivement si ce serait le dernier. Notre Seigneur me fit connaître, et en même temps me mit en doute, si ce serait à la fin du siècle de 1900, ou dans celui de 2000. Mais ce que j’ai vu, c’est que si le jugement arrivait dans le siècle de 1900, il ne viendrait que vers la fin, et que si le monde franchit ce siècle, celui de 2000 ne passera pas sans qu’il arrive, ainsi que je l’ai vu dans la lumière de Dieu… »

—————————————-

Vous pouvez lire le contenu de ces pages dans la transcription du livre ci-dessous, ou vous pouvez consulter et télécharger le Tome-4 en pages numérisées ou transcrit au clavier dans la page suivante:  

JLR4 – Cliquez ici

Puis cette partie du Tome-1

Tome-1 (2′ édition), page 325 et suivantes:

Chapitre: Nouveaux signes avant-coureurs du jugement dernier:

Tome-1 - p.325 Tome-1 - p.326 Tome-1 - p.327

(Transcription du bas de la page 325 jusqu’au haut de la page 327)

   Alors, mon Père, on verra redoubler les tremblements de terre ; des ténèbres épaisses se répandront sur sa surface, qui n’aura plus de stabilité, mais s’ouvrira en mille endroits sous les pieds de ses habitants; des villes, des châteaux, des hommes innombrables seront engloutis dans ces ouvertures; les éléments confondus se choqueront épouvantablement, et les vertus des cieux en seront ébranlées…… Le feu, lancé du ciel et vomi des entrailles de la terre, se joindra aux tonnerres et aux éclairs, dont l’air sera continuellement agité et embrasé; la mer en courroux, menaçant d’inonder le monde, franchira ses bornes et élèvera jusqu’au ciel ses flots écumants…..

A la vue de tant de désastres, les nations sécheront de terreur. Cependant, mon Père, je vois en Dieu que les pécheurs même ne seront détruits que séparément. Dieu les attendra jusqu’au dernier moment, et la punition des uns donnera lieu, par la crainte, à la conversion des autres; et par un accord merveilleux de la justice et de la miséricorde, ce qui consommera la perte des premiers servira au salut des seconds. Ils ouvriront les yeux, feront pénitence et reviendront à Dieu, tandis que l’enfer se remplira des malheureuses victimes que la guerre et les autres fléaux auront moissonnées…. Ah! mon Père, je les y vois tomber en aussi grand nombre que la grêle tombe sur une campagne lorsqu’elle est précipitée par un orage violent et furieux !…

Voir page complète et accès aux 4 Tomes. particulièrement ici au Tome-1: Cliquez ici

Bonne lecture !

 


À imprimer sur papier photo et faire bénir.

(Cliquez sur l’image pour avoir le format optimum avant d’enregistrer)

Sceau du Précieux Sang de Jésus-1 précieux-sang-3-fois-7-images-miniatures-2400x1600

To print on photo paper and to do blessing.

(Click on pictures for the full size before recording)

the-seal-of-the-precious-blood-of-jesus blood-of-jesus-3x7-pictures-2400x1600


Les extraits vidéo du récit de la Grande Vision sont complémentaires au texte. Ce sont des extraits variés datant de 1994 à 1997. Voir ci-dessous les extraits vidéo 1 à 5, et le document audio en MP3 à télécharger. 

1995-01-07 A 1995-09 A 1994-07-03 A

La somme des extraits vidéo ici en donnent un bon aperçu. Voici les 5 liens:

Vidéo-1   Vidéo-2   Vidéo-3

Vidéo-4   Vidéo-5

Le vidéo-5 est un audio Français-Anglais. Voir à partir de la 21′ minute.

Autres Extraits – La Grande Vision sur le fleuve St-Laurent

 

Avec la date des vidéos, vous pouvez retrouver les vidéos dans leur intégralité au complet dans la page suivante: Cliquez ici 


Sommaire des récits de la Grande Vision du 13 Octobre 1991 en rapport avec le fleuve St-Laurent à Québec.  Voir Région de Québec – Google Map

Québec - 22 Mai 2016 (24)b

Le Château Frontenac & Québec – 22 Mai 2016

Colette m’a déjà dit dans le particulier de me méfier du fleuve. Puis elle a déjà dit aussi: « On vit sur une bombe ! »

L’expression pourrait sembler spécifique à Québec, mais non. Elle m’a aussi dit que ça sera global, sur toute la terre, partout. Ce qui veut dire aussi que les océans seront agités partout probablement en même temps, des raz-de-marée partout. Comme le message de Fatima le dit: ‘ Tout ce qui est debout se renversera ‘.

 

Je voudrais vous partager un vieux livre sur l’histoire de la Nouvelle France, publié en 1744. Le livre passe en revue toutes les années des débuts de la Nouvelle France. Je vous recommande beaucoup sa lecture, même si c’est du vieux français, c’est un bel exercice de lecture. Allez lire tout ce qui est raconté sur l’année 1663.

5 février 1663

    Alors, le 5 février 1663, il y eu un tremblement de terre majeur à Québec comme dans tout le Nord-Est américain, et le Ciel avait averti de l’approche de l’évènement ! Il y a eu beaucoup de très fortes répliques pendant les mois et les années qui suivirent. Allez voir dans la page ‘Vrac-1’, toute la lecture est là. J’ai transcrit environ 7 pages sur le sujet pour en faciliter la lecture, soit les pages 363 à 369. Voici ici brièvement, les pages 364 & 365.

1b 364b 365b

Allez voir la page ‘Vrac-1’ : Cliquez ici

    J’ai tout mis là-dedans, les 7 pages dans ‘Vrac-1’ sur le sujet avec les textes transcrits au clavier. Vous pouvez aussi télécharger le livre en PDF. Le lien s’y trouve pour le télécharger. Pourquoi je vous en parle ? C’est que Mme Coulombe a eu une claire vision d’elle avec Jésus dans une barque sur le fleuve St-Laurent face à Québec, en date du 13 octobre 1991. Elle a vu clairement ce qui s’en venait. Le passé est garant de l’avenir, surtout en ce qui regarde le fleuve St-Laurent…

 

Pour ceux qui sont inquiets, sainte Anne nous fait savoir ceci, et c’est la chose la plus importante à retenir:

Protection du Ciel pour celles et ceux qui prient et qui sont avec Jésus !

« N’oublie pas de dire à mes petits-enfants que ceux qui prient et qui sont avec Jésus, de ne pas avoir peur. Ils seront protégés d’une façon spéciale ! »

image-2011-11-17

Extrait vidéo-4   2min.


    Pour faire un rapprochement avec une autre personne qui a eu une vision du même genre, Ned Dougherty. Lui a vu aussi d’avance ce qui va survenir sur toute la côte est des Etats-Unis, pour son pays à lui. Ce n’est pas spécifiquement le même secteur que dans la vision de Colette, mais quand même tout près. On ne peut pas savoir si ça va arriver aussi en même temps que ce qui est décrit ci-dessous. Voir cet article publié le 11 août 2017 sur ‘La Voix de Dieu’:Cliquez ici

 


 

À plusieurs reprises, Colette raconte ce qu’elle a vu à propos du fleuve St-Laurent. Écoutez ces extraits audio. Ils sont classés selon les dates:  Cliquez ici


Dans l’extrait du 1994-09-24:

« Regarde ce que je vais faire pour secouer mon peuple. Il (Jésus) a levé sa main. Puis là j’ai vu un gros tremblement de terre. Il va en avoir un sucré de gros là… Québec-Montréal. Il ne m’a pas dit quand. C’était des vagues de 30-40 pieds de hauteur. Là je suis parti pour me lever, j’ai eu peur. J’ai dit ‘J’ai peur’. Là il a dit ‘Ne me touche pas.' »


Dans l’extrait du 1994-07-03:

Dans la barque, moi j’étais assis sur le bord de la barque là. Et puis, Il était debout à côté de moi là. Il est beau, Ah, Il est tellement beau. Il est grand, tout habillé en blanc. Il dit: ‘Regarde comment je vais être obligé de secouer mon peuple pour qu’il me reconnaisse.’ Il dit: ‘Regarde, j’envoie ma mère tout le temps pour essayer de convertir le monde, puis il n’écoute pas. Il ne veulent pas comprendre. Les couples sont en difficulté, même les prêtres sont en difficulté. Il dit: ‘Colette, il faut que tu aimes les prêtres. Il faut que tu les comprennes dans leur solitude. Il faut que tu leur fasses du bien au cœur. Puis il faut que tu leur parles, qu’ils soient peut-être un petit peu plus sévère pour qu’ils expliquent pour l’Eucharistie, pour qu’ils expliquent plus fortement mon Eucharistie, puis qu’ils expliquent les Commandements de Dieu. Je ne les ai pas donnés pour les animaux, c’est pour vous autre parce que je vous aime. C’est avec ça que vous allez vous sauver. Je vais vous juger sur la sincérité de votre cœur à suivre les Commandements de Dieu.

Là il dit; ‘Regarde comment est-ce que je vais secouer mon peuple, par les tremblements de terre et l’eau. Là, il est venu une vague, des vagues. Tiens, ça montait par dessus la barque, à 30 pieds de hauteur. Le fleuve tremblait sous tous les sens là. L’eau répandait partout, montait partout. Moi je suis parti pour me lever. J’ai dit:’ J’ai peur.’ Là, Il m’a dit; Ne me touche pas !’ …


Dans l’extrait du 1995-01-07:

Regarde Colette, je vais te montrer la façon que je vais être obligé de secouer mon peuple. Si je vous dis ça, ce n’est pas pour vous faire peur, c’est pour vous avertir pour que vous soyez plus près de lui. Là, il a levé sa main. Là, c’est les gros tremblements de terre que j’ai vu comme il faut là, par l’eau, les vagues, ça montait 40-50 pieds de hauteur. La ville de Québec, tremblement de terre, toute s’écrasait. Là j’ai vu. Là j’ai dit; Jésus, j’ai peur. Il a dit :’Ne me touche pas.’


Dans l’extrait du 1997-04-11:

 (Jésus) ‘Regarde Colette, la façon que je vais secouer mon peuple, parce qu’ils n’écoutent pas. J’ai tout fait pour eux.’  Alors là, il a levé sa main comme ça, là. Alors j’ai vu entrer des îles dans l’eau. Le fleuve St-Laurent, j’ai vu le fond du fleuve. Je ne pensais pas qu’il était creux de même. Les vagues, ça montait, un tremblement de terre énorme, et j’ai vu des villes entières entrer dans l’eau. J’ai vu des îles du côté de Québec, Montréal. J’ai vu ça, c’est dans la terre entière partout, partout. C’était… Imaginez, j’ai eu peur voyons. Alors je me suis levé pour y toucher. Il a dit: ‘Ne me touche pas.’  Alors je me suis rassis sur le banc puis je l’ai regardé, et j’ai dit: ‘Mais j’ai peur !’   

  Et c’est le bruit surtout qui nous fait peur, le bruit qu’il y avait dans le tremblement de terre et dans toutes les choses là qu’il y avait, un bruit infernal. Alors il a mis sa main comme ça et c’est revenu comme avant c’est sûr. Je n’étais pas endormie là pensez-y, ce n’était pas un rêve. J’ai tellement eu peur que j’ai ouvert les yeux (dans mon lit). Alors j’ai perdu la vision. Je me sentais bouger dans mon lit comme ça….  J’ai refermé les yeux des fois que je la verrais encore, et je l’ai revu. Là, Jésus était rendu avec sa Grand-Maman. Là, Il était souriant, miséricordieux. Ah, Sa miséricorde infinie, mais il a la justice infinie que les gens ont oublié, mais il est miséricorde infinie avant tout. Il était tellement beau, c’était extraordinaire ! …’ 


Dans l’extrait du 1997-08-31:

‘Et j’ai vu le fond du fleuve, un tremblement de terre terrible. C’est surtout le bruit qui nous fait peur. Les vagues, ça montait jusqu’à 100 pieds de hauteur. Je voyais entrer des îles dans l’eau, et des blocs, des grosses là, des villes entières entrer dans l’eau. Alors je me suis levé…’


Dans l’extrait du 1995-06-23:

(Jésus): ‘Regarde comment je vais secouer mon peuple qui ne veut pas écouter.’

(Colette): ‘Alors il a levé la main comme ça, et j’ai vu les cataclysmes. Faut pas avoir peur quand on est en état de grâce. Je ne vous dis pas ça pour vous faire peur, parce que je n’ai pas peur moi-même, imaginez-vous donc, moi qui était si peureuse…  Faut pas avoir peur. Alors c’est des tremblements de terre qu’Il m’a montré, des sucrés, des superbes tremblements de terre là.  C’est pas rien que des 5.5 (degrés sur l’échelle de Richter) là, C’est des 15 puis des 20 ! Tout tombe à terre, les villes, paf, écrasées, j’ai tout vu ça.

Et puis les vagues, le fleuve St-Laurent sorti de son lit, j’ai tout vu ça. Alors regarde…’


Dans l’extrait du 1999-03-28:

Après qu’il m’ait dit ça, là j’ai vu le bas de la ville de Québec entrer… Je ne peux pas le dire dans les conférences, je le dis à vous autre là, les grosses choses là, parce que dans les églises, il y a toutes sortes de monde qui vient me voir. Et là, il y en a peut-être qui ne sont pas préparés pour ça, ils auraient trop peur. Alors Grand-maman ne veut pas leur dire tout de suite. Je le dis dans les maisons de retraite, parce que ce sont vraiment des gens qui veulent être avec le Seigneur, et dans des petits groupes comme ça.

J’ai vu le bas de la ville de Québec entrer dans l’eau complètement. La vague était haute, 50 pieds de haut en tout cas… Je voyais le fond du fleuve, puis il faisait noir…

J’ai vu le fond du fleuve. Je ne pensais pas que c’était si creux que ça. C’est le bruit qui va nous faire peur. Le bruit de ce… de la terre qui va se transformer. C’est tellement épeurant là. Moi Je me suis levé pour y toucher…

5 Juillet 2017 (303)b  5 Juillet 2017 (222)b


Dans l’extrait du 1999-04-24:

‘Alors il a mit sa main comme ça, là. Et puis là, j’ai vu des choses, le fond du fleuve. Je ne pensais pas que c’était creux de même. Un tremblement de terre ENORME ! Et les vagues, ça montait jusqu’à… À des petits groupes je le dis. Et là, j’ai vu des villes, des blocs-appartement entrer dans l’eau complètement, des îles même, pas loin, qui sont entrées complètement dans l’eau. Et moi j’en revenais pas de tout ce que je voyais là. Et le bruit, le bruit était infernal. C’est le bruit qui était terrible là. Et ça montait, et ça s’en venait sur le fleuve là, sur la barque là, cette grosse vague, je ne sais pas combien de pieds de hauteur. Et là, j’ai eu peur, écoutez ! Alors je me suis levé. Quand t’as peur, tu cherches à prendre la main de quelqu’un d’autre, c’est pas drôle, le bras. Alors je me suis levé pour prendre le bras de Jésus. Alors il me regarde: ‘Ne me touche pas !’ Je me suis écrasé raide en voulant y toucher… Alors je me suis rassis. Alors Il a mit sa main comme ça, et tout est revenu comme avant, c’est sûr, dans ma vision. Ah, si vous aviez vu… Alors là, j’ai eu tellement peur, j’ai ouvert les yeux.

Sodome et Gomorrhe, c’est rien à côté de ce qui s’en vient, je vous le dis. Alors j’ai ouvert les yeux, j’ai perdu la vision. Alors, je suis revenue dans mon lit. Ça bouge comme ça là sur le matelas quand t’arrives, je présume que c’est quand l’esprit entre dans le corps, je ne sais pas comment ils font. En tout cas, j’ai senti ça de même.’ …

Sur Wikipédia:    Sodome   &   Gomorrhe


 

Dans l’extrait du 2007-09-29:

29 Septembre 2007 – Retraite à Plantagenet en Ontario.

En Audio sur YouTube: Cliquez ici

Texte transcrit en PDF: Cliquez ici

 

Un nouvel extrait trouvé dans le 6′ CD d’une retraite à Plantagenet en Septembre 2007. Colette raconte d’abord des passages de la vie de sainte Anne et de saint Joachim avec Marie. Par la suite, Colette raconte la Grande Vision, avec des aspects dont je me souvenais de mémoire, mais tout est là.  Si vous voulez aussi écouter le CD précédent, ou toute la série, allez dans l’onglet Vidéo dans le menu. Vous les trouverez dans la liste, 2007-09-28_30.

Pour le 6′ CD de 7: Cliquez ici

La liste des vidéos: Cliquez ici

ou dans le format Audio-MP3

La liste des Audios: Cliquez ici

8 Juin 2017 (7)c

Québec & le Château Frontenac vu de la terrasse de Lévis, le 8 Juin 2017.

(Transcription mot-à-mot à partir de l’enregistrement.)

(Texte complet dans le PDF ci-dessus, ou Cliquez ici)

La partie finale du texte:

… Et là, Il m’a montré ça.

Là, j’ai vu là, le fond du fleuve. Je ne pensais pas que c’était si creux que ça. Là il s’en vient une vague, une vague épouvantable. Tout le bas de la ville de Québec était inondé, noyée là-dedans.

… J’avais tellement peur de tout voir, c’est le bruit puis la noirceur…

Et là, c’était terrible ce que j’ai vu. Si il faut que ce soit ça qui arrive sur la Terre. Mais c’est le temps de se convertir. C’est pour ça qu’Il dit ‘ Soyez prêt. Vous ne savez pas quand Je vais venir vous chercher’. Alors quand je suis en mission, ça n’arrivera pas.

(La mission est terminée depuis 2013…)

Je serai chez nous avec Vincent quand ça arrivera.

(Vincent a eu 93 ans en avril 2019, et Colette, 89 ans en août.)

Note: Colette vit maintenant depuis le début du printemps 2019 dans un centre d’hébergement à Québec, à cause de sa condition de santé. Rien n’empêche qu’elle retourne chez elle en visite, n’importe quand. Le contexte du moment pourra peut-être expliquer un retour chez elle. Tout est possible.

Quand je serai en mission, il n’y aura aucun danger.

Quand je suis chez nous, je l’ai vu comme il faut, et j’ai vu monter ma maison en l’air par les anges, elle a monté en l’air. Et puis quand ça l’a été fini, elle a descendu toute seule comme ça. Je ne peux pas vous dire comment ça l’a duré de temps. Et je suis allé ouvrir les toiles, et c’était le paradis. Ce n’était plus du tout, du tout… je n’avais plus de piscine, il n’y avait plus de rue. Il y avait seulement que des arbres fruitiers, et des jardins immenses. C’était le paradis sur la Terre. Voyez-vous-là ! Et ceux qui vont rester sur la Terre, ils vont continuer comme ça, et c’est Dieu qui va venir nous chercher comme ça, c’est le bonheur !

Mais il faut que ça se fasse, mais il ne m’a pas dit quand que ça allait arriver, et j’aime mieux ne pas le savoir non plus. Mais il m’a donné une paix intérieure intense que je ne peux pas vous expliquer, parce que c’est trop grand dans mon cœur. Vraiment, c’est divin, une grâce intérieure.

Écoutez cet extrait audio de 12min. 35 sec. adapté en mode vidéo. Cliquez ici

 


  « Une âme qui prie est déjà sauvée » , affirmait Ste Thérèse d’Avila, et elle aurait voulu se tenir sur une haute montagne pour crier à tous :  « Priez ! Priez ! Priez ! »

Saint Alphonse de Liguori Sainte Thérèse d'Avila

Saint Alphonse de Liguori & sainte Thérèse d’Avila

« Celui qui prie se sauve certainement, celui qui ne prie pas se damne certainement. »

Saint Alphonse de Liguori

(Colette l’a souvent cité.)

Tous les élus du ciel, en dehors des enfants, se sont sauvés par la prière.

Tous les damnés se sont perdus pour n’avoir pas prié. S’ils avaient prié, ils ne se seraient pas perdus. C’est et ce sera toujours leur plus grand désespoir dans l’enfer : avoir pu se sauver avec tant de facilité en demandant à Dieu ses grâces et n’être plus à même, les pauvres malheureux, de le faire maintenant !

 


Une webcam vidéo de Québec & le fleuve St-Laurent, en direct !

Cliquez ici

Vous pouvez voir cette webcam vidéo en direct de la ville de Québec. C’est une très belle ville, et le secteur du Vieux Port reçoit beaucoup de touristes. Beaucoup de navires de croisière viennent à Québec.  Une ville qui a le charme d’une ville d’Europe au Canada.

2018-03-25_193049  2017-05-24_072708

 


 

Analyse de la vision en rapport avec le fleuve St-Laurent.

 

   Quand Colette dit qu’elle a vu le fond du fleuve St-Laurent dans sa vision, c’est qu’elle l’a vu physiquement émerger à un endroit en particulier à Québec sur le fleuve. Colette voit dans sa vision qu’elle est dans une grande barque sur le fleuve avec Jésus à proximité, dans le secteur de la traverse à Lévis, le ferry comme disent les français… Il fait très noir, donc pas de lumières de la ville, donc panne électrique. C’est l’effet direct d’un grand tremblement de terre qui se produit. Colette a dit que ça sera durant une nuit d’été. En tout cas, pas de neige au sol ni de glaces sur le fleuve. Jésus dit à Colette dans sa vision: « Vois comment je vais être obligé de secouer mon peuple. »  Puis Colette voit venir comme elle dit, une vague énorme, 100 pieds de haut, donc environ 30 mètres de haut. Dans le vidéo du 7 Janvier 1995, Colette évoque au pluriel, des vagues de 40-50 pieds de haut. C’est quand même pas mal haut ! C’est peut-être un ensemble de vagues qui précèdent la fameuse vague qu’elle voit venir vers elle, et qui sera plus haute que les précédentes, une vague qui roule à bonne hauteur, un peu comme au début du film Le Poséïdon-1972, mais au niveau du fleuve. C’est difficile pour elle d’évaluer parfaitement la hauteur, mais c’est ce qui ressemble le plus à une lame de fond. Le fond du fleuve se soulève et fait déplacer cette masse d’eau énorme d’un coup sur une grande vague qui s’étire en longueur et venant du secteur du Cap Diamant et au delà. La vague déferle d’ouest en est, passe devant le Château Frontenac pour aller se jeter en partie dans la basse-ville de Québec. Comme elle dit, c’est le bruit que ça fait qui est le plus effrayant. Tout va être complètement détruit dans la basse-ville de Québec. Ce qui se passe alors, c’est que le fleuve vient de boucher… peut-être sur une certaine longueur entre les ponts et le Cap Diamant, ou peut-être ponctuellement seulement. C’est ce que je comprends de la description. Colette m’a dit que le fond du fleuve qu’elle a vu, c’était en face du Cap Diamant qui est tout juste côté ouest du Château Frontenac. La citadelle de Québec avec les plaines d’Abraham, c’est en haut du Cap Diamant. Colette pensait que c’était très profond à cet endroit. Une bonne carte marine du fleuve nous dit que c’est entre 40 et 50 mètres de profondeur environ. C’est sous les ponts de Québec que c’est le plus profond, à 65 mètres. On peut acheter ce genre de carte marine dans une marina, à Lévis comme à Québec. Si le fond du fleuve émerge comme ça, ça veut dire qu’on va certainement pouvoir traverser éventuellement le passage entre les deux rives à pied sec ! Comme on dit, Lévis veut son 3′ lien avec Québec. Il sera 100% naturel celui-là. Mais le problème se pose pour le reste du fleuve, en remontant à sa source, en amont vers Montréal.

 

7 Juin 2017 (106)d  carte marine-2d

Québec & le Cap Diamant, vu de Lévis – 7 Juin 2017   &   Carte topographique marine de Québec, en mètres.

 

  Si le fleuve bouche comme ça, ça veut dire que le fleuve ne pourra plus s’écouler normalement… et que le fleuve va commencer à refouler vers Montréal… Des problèmes permanents pour le littoral du fleuve sont en vue. L’eau va commencer à monter… Colette dit qu’elle voit le fleuve sortir de son lit… Forcément, il ne reprendra pas sa place habituelle, mais va inonder les rives, les terres basses jusqu’au bouchon. Le fleuve ne pourra plus couler d’ouest en est. Ça dépend toujours de la hauteur du bouchon à Québec. Les eaux pourraient chercher à se frayer un nouveau chemin sous le Tracel (pont ferroviaire) à Cap-Rouge à l’ouest des ponts de Québec et contourner la haute ville de Québec ? Peut-être que le bouchon s’étendra jusque là aussi ? Chose certaine, il n’y aura plus de marée en amont. Toutes les rivières qui se jettent dans le fleuve, comme le St-Maurice à Trois-Rivières ou la rivière des Outaouais et de tous les autres affluents, mais aussi les Grands Lacs qui se déversent dans le fleuve, bien ça va faire que le niveau d’eau du fleuve St-Laurent va monter jusqu’à temps que le trop plein ne trouve un nouveau passage pour s’écouler quelque part. Puis les gros navires qui remontent vers Montréal à tous les jours, comme les porte-containers sur la voie maritime du St-Laurent, ce sera terminé, à moins de faire des écluses ? Puis le pont de Québec, déjà rouillé. Pas sûr qu’il va résister. Son histoire montre qu’il a déjà tombé deux fois… mais c’était durant la construction il y a déjà plus de 100 ans, en 1907 et en 1916.

 

24 Août 2014 (394)c 10 Juillet 2017 (45)b

Le vieux pont de Québec et le pont Pierre-Laporte, entre Québec et Lévis, là où le fleuve St-Laurent est le plus étroit.

   Pour compléter la vision du phénomène, Colette m’a dit qu’en mai 1972, lorsqu’elle a eu la vision de sa mère, elle a eu aussi une vision particulière, une vision de nuit là aussi où elle voyait l’île Notre-Dame commencer à s’enfoncer dans le fleuve. C’est l’île du Casino de Montréal… Quand Colette dit dans un extrait vidéo qu’elle a vu des îles entrer dans l’eau, ça semble correspondre. Faut croire que c’est un effet direct du fleuve bouché qui refoule jusqu’à Montréal. L’eau va monter doucement juste par l’effet de reflux. L’eau va donc certainement monter entre Québec et Montréal, soit en amont du bouchon. Colette a bien mentionné qu’elle a vu le fleuve St-Laurent sortir de son lit !

« Le fleuve tremblait sous tous les sens là. L’eau répandait partout, montait partout. »

« Et puis les vagues, le fleuve St-Laurent sorti de son lit, j’ai tout vu ça. »

  Ce qui veut dire que le fleuve déborde, ce qui est tout-à-fait possible à l’ouest de Québec. Le fleuve est étroit à l’ouest de Québec, et large à l’est. Puis en aval du bouchons, à l’est, ça demeure le niveau de la mer. Mais puisque le fleuve est un fleuve d’eau douce et qu’il ne pourra plus se déverser dans l’estuaire, bien il est certain que l’eau salée à l’est va se rapprocher beaucoup de Québec.

  Mais il faut aussi comprendre que le cas de Québec ne sera pas isolé. Colette m’a expliqué que c’est la terre entière à ce moment qui subira des raz-de-marée partout. Toutes les régions côtières vont être exposées. 

« J’ai vu ça, c’est dans la terre entière partout, partout. »

Faut-il donc conclure que ce sera à la fin de la période de tribulations qui s’ouvre après sur la période de grandes tribulations ? Ça ressemble à ça. Ce qui me le laisse penser, c’est la dernière devise des papes de saint Malachie :

Prophétie de saint Malachie, sur Wikipédia : Cliquez ici

Petrus Romanus (Pierre le Romain). 

In persecutione extrema S.R.E. sedebit. Petrus Romanus, qui pascet oues in multis tribulationibus : / quibus transactis ciuitas septicollis diruetur,/ & Iudex tremendus iudicabit populum suum. Finis. :

Traduction : « Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple. »

   Il y a d’abord les tribulations d’origine humaine (économiques, guerres etc…). C’est après ça que je crois que les grandes tribulations (cataclysmes) vont suivre. Ce sera alors le moment de la purification de la terre. Dieu va juger son peuple… Autre indication, les tribulations (économiques, guerres etc…) commencent après la mort du dernier pape (Benoît XVI). Note: Benoît XVI a exactement 1 an de plus jeune que Vincent. Il a renoncé à une partie de son ministère, et malgré ce qu’on croit, il n’a jamais démissionné. Il n’a plus de siège, mais il a encore les autres attributs de la fonction. Le conclave de 2013 n’était pas requis… Il est toujours pape, jusqu’à sa mort. Et pour le pape François, c’est une autre histoire…

Lien de l’article sur le site Benoît et moi : La prophétie des deux papes de Catherine Emmerich.

———————

  En 1974, Lorsque Colette et Vincent arrivaient du Saguenay pour s’établir à Québec, bien ils ont acheté d’abord une maison qui était presque au niveau de la basse-ville de Québec, sur la 8′ Avenue. Ils ont emménagé au printemps. Après 3 mois, Colette n’en pouvait plus de demeurer là. C’était un ‘split level’.  Ils ont revendu pour en acheter une autre sur le boulevard Cloutier. C’était le jour de la fête de Colette ! Il y a une bonne différence pour les fondations de la maison. La nouvelle maison est fondée sur le roc, tandis que l’autre ne l’était pas. Il est connu que durant un tremblement de terre, les maisons fondées sur l’argile ou autre, brassent plus que sur le roc…   

  Une autre vision distincte que Colette a eu et qui semble en lien avec la précédente vision. Elle me l’a déjà raconté il y a 20 ans de ça:

  Colette se voyait dans une vision chez elle, pendant la nuit avec son mari Vincent, tous deux à genoux en prière sous le Viatique. Le Viatique, c’est le crucifix qui est placé au dessus d’un cadre de porte d’entrée d’une maison. Puis pendant la prière, elle dit avoir senti la maison se soulever en l’air, sûrement durant un gros tremblement de terre. Faut croire que Dieu peut tout faire, même protéger des maisons ! Ça fait du sens, mais comment ça se fait, j’en ai aucune idée, mais ça va se faire. Alors autrement pourquoi leur maison serait simplement détruite comme les autres ? Rappelons simplement que Vincent a eu 93 ans en avril 2019, et que Colette aura 89 ans en août de la même année. Si la vision se passe durant leur vie, donc ça ne doit pas être si loin encore dans le temps.

(Le récit daté du 2007-09-29 valide ce que je viens de décrire ci-dessus. Je l’avais dans la mémoire seulement, mais je l’ai retrouvé dans un enregistrement, dans le 6’CD de 7 de la retraite à Plantagenet, Ontario. Voir dans l’onglet Vidéos dans le Menu. En cherchant la date en question, dans la liste par ordre chronologique, vous allez le trouver facilement.)

Claude Samson

Note: Les deux dernières secousses à Québec datent du 5 Novembre 1997 et du 25 Novembre 1988, toutes deux en soirée. Celle de 1988 était quand même assez forte (5.9) Ça nous reste en mémoire et on se souvient de ce qu’on faisait à ce moment. L’épicentre était situé dans le parc des Laurentides. Tandis que celle de 1997 (5.1) était très perceptible, assez pour inquiéter, mais quand même moins forte que celle de 1988. Épicentre dans le fleuve, à Cap Rouge, ville de Québec. 

Voir reportage de Radio-Canada en 1988: Cliquez ici

Récit ancien fort intéressant ! (5 février 1663): Cliquez ici

Puis cet article du Cantonnier publié en 2013: Cliquez ici


 

L’histoire de la mer de Champlain

   Ce n’est pas une surprise pour moi de savoir que le fond du fleuve St-Laurent va émerger un jour. La géologie dans la région de Québec révèle des bouleversements lointains dans le temps, mais du même ordre que ce que Jésus a montré à Colette. La mer de Champlain est une mer ancienne qui couvrait une bonne partie du sud du Québec il y a plus de 12,000 ans. L’ère glaciaire se terminait et les glaciers écrasaient les terres sous leur poids. Les glaciers ayant disparu, une mer d’eau salée, profonde et très froide a pris la place. Il y a une carte qui illustre l’étendue de la mer de Champlain. Il y avait de l’eau salée jusqu’à la rivière des Outaouais. Les vestiges de la mer de Champlain, on peut en retrouver dans les sablières. Par exemple ici, sur la route Lagueux à Lévis (St-Nicolas), il y en a une belle en exploitation. Ils retirent la forêt sur un site. En dessous si on creuse, il y a de la terre, du sable, des grosses strates d’argile. Puis si on creuse encore plus, il y a du sable typique d’un fond marin avec toutes ses strates et couches de coquillages empilés. Ce sont les coquillages des fonds marins de l’époque, comme des coquilles de moules bleues dans les strates de sable avec toutes les espèces de coquillages. Il y a des types d’escargots de mer et parfois des vertèbres de mammifères marins de type bélugas, morses phoques, baleines et autres à 65 mètres d’altitude !!! On trouve aujourd’hui des traces de la mer de Champlain jusqu’à 200 mètres d’altitude dans le sud du Québec, et c’était le fond de la mer !!! C’était à l’époque vers -12,000 ans.

   Imaginez comment le paysage a pu changer depuis ce temps ! Le fleuve St-Laurent actuel en bas du cap et sa biologie particulière n’a rien en commun avec ce qu’on trouve dans cette sablière. Le fleuve d’aujourd’hui, c’est de l’eau douce seulement avec ses types de coquillages typiques. Mais dans la sablière, c’est l’ancien fond de la mer à 65 mètres d’altitude ! Ce n’est pas qu’il y a moins d’eau dans le fleuve aujourd’hui qu’à l’époque. C’est juste que les terres étant libérées du poids de ses glaciers qui les tenaient enfoncées sous le niveau de la mer ont tous fondu. C’est pourquoi la mer de Champlain s’est installée par après, sur les terres enfoncées. La nature a horreur du vide. Alors ces terres allégées mais encore enfoncées ont commencé à se soulever progressivement, à reprendre leur place normale comme une éponge compressée qui se détend, mais en rebondissant par coups violents, par des tremblements de terre à des époques espacées. Des récits anciens d’autochtones relatent qu’à une époque peut-être dans les années 1580, soit entre celle de Jacques Cartier (1534-1542) et de Samuel de Champlain (1608), avant la fondation de la ville de Québec, qu’il y a eu alors un gros tremblement de terre. La terre a tremblé beaucoup. J’en parle de mémoire parce que je l’ai déjà entendu d’un historien à la radio au début des années 80′. Ils, les autochtones, ont vu pendant des jours les arbres se faire brasser et les montagnes pousser à vue d’œil ! L’eau du fleuve est devenue trouble un bon moment après. Les changements dans le paysage étaient assez significatifs que Samuel de Champlain lorsqu’il est arrivé pour la première fois, donc 66 ans après le départ de Jacques Cartier en 1542, bien il ne reconnaissait plus la description des lieux faite pas Cartier à ce moment ! Quelque chose s’était visiblement produit entre temps. Ce qui veut dire que les terres, même longtemps après l’époque de la mer de Champlain, continuent encore de se soulever, par épisode. Pas nécessairement doucement et continuellement, mais par coups. Quand ça débloque, ça fait remonter le paysage. Ce qui veut dire aussi que ce n’est probablement pas encore terminé… En 1541, Jacques cartier avait établi son dernier camp pour l’hiver à Cap Rouge, à l’embouchure de la rivière Cap-Rouge (le Tracel). Des restes d’un camp ont été retrouvés sur le site en haut de l’escarpement rocheux… Pourquoi se donner tant de misère en s’installant là ? C’était peut-être plus près du niveau du fleuve à ce moment. Les terres se sont soulevés plus tard ? Le passé est garant de l’avenir ! Le cratère de Charlevoix n’est pas la cause unique des tremblements de terre dans la région de Québec. La fin de la mer de Champlain aussi en est une. C’est ma façon de faire le lien entre ce que Colette a vu pour l’avenir du fleuve St-Laurent et ce qui s’est déjà produit par le passé. Donc, ce qui va se produire dans le fleuve est tout à fait probable, et ce n’est que le prolongement de ce que je peux constater par moi-même dans la sablière. Je ne peux pas l’inventer, c’est à 65 mètres d’altitude à proximité du fleuve, un peu à l’ouest des ponts de Québec, à Lévis !

Claude Samson


Photos de la sablière sur la route Lagueux à Lévis, secteur St-Nicolas.

Comme je l’ai dit, cette sablière présente toutes les strates du fond de la mer de Champlain d’il y a au moins 12,000 ans. Tous les coquillages d’une mer froide et salée et profonde sont là. Et le détail le plus important; cette sablière est à 65 mètres d’altitude ! On peut trouver des reliques de la mer de Champlain à des endroits allant jusqu’à 200 mètres d’altitude. Ce qui veut probablement dire qu’à Lévis, il y avait (200 mètres – 65 mètres)  135 mètres d’eau par dessus la ville ! Donc les terres ont émergé beaucoup depuis cette époque lointaine.

Voir l’emplacement de cette sablière sur Google Map: Cliquez ici

 

Voici donc quelques photos de cette sablière et des petits trésors qu’on y retrouve. Ce sont des photos qui datent de 2000, 2007, 2008 et 2015

 

3 Septembre 2007 (74)b 27 Juin 2008 (147)b

4 Mai 2015 (74)b 4 Mai 2015 (82)b

Comment dire à quelqu’un que je ramasse des moules bleues à Lévis…  C’est impossible d’en trouver à moins de se rendre beaucoup plus à l’est, à partir de Kamouraska. Sauf que pour les fossiles, il y en a en abondance dans cette sablière à 65 mètres d’altitude !!!  Les moules bleues que l’on trouve ici sont magnifiques. J’aime particulièrement les teintes de rouge vin. Le problème avec ces fossiles de la mer de Champlain, c’est qu’ils sont devenus très friables. Les moules sont friables, mais les autres types de coquillages sont encore très dur. Alors pour mettre en valeur ces moules, j’ai appliqué 2 couches d’acrylique à plancher. Le coquillage devient brillant, accentue les couleurs et lui donne une meilleure protection. Puis avec toutes les variétés de coquillages que j’ai trouvé là, je me suis fait un bocal échantillon, toutes bien placées dedans. Le résultat est remarquable !L’endroit est en exploitation, et il a beaucoup changé depuis que j’y vais, depuis 1994.

27 Juin 2008 (53)b 27 Juin 2008 (71)b

27 Juin 2008 (129)b 27 Juin 2008 (31)b

3 Septembre 2007 (2)b 3 Septembre 2007 (137)b 3 Septembre 2007 (134)b 27 Juin 2008 (76)b 3 Septembre 2007 (44)b 4 Mai 2015 (108)b

Ci-dessous, une photo de 2007 montre bien les couches naturelles d’une tranchée fraichement creusée. D’abord la forêt, puis de la terre, puis de l’argile en strates, puis en dessous, le banc de sable lui-même avec toutes ses strates de coquillages de la mer de Champlain.

Sablière à Lévis (St-Nicolas) - 3 Septembre 2007 3 Septembre 2007 (37)b


 

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

publié 25 février 2013 par missiondesainteanne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :